Donon

26-09-2016 Hits:31918

Un grand nombre de chemins et voies anciennes passent dans les environs immédiats du Donon, la plus forte concentration se trouvant au col entre les Donons, passage naturel ouest-est...

Lire la suite

Lac de la Maix

26-09-2016 Hits:22658

Histoire À l'époque celtique, le site fut probablement un lieu de culte et de pèlerinage. Au XIe siècle, un ermitage y fut fondé. En 1508, on construisit une chapelle, dite chapelle...

Lire la suite

Hypothalamus

26-09-2016 Hits:47987

  L'hypothalamus est une petite région située au cœur du cerveau, qui sert de pont entre le système nerveux autonome et le système endocrinien. Il est en effet impliqué dans...

Lire la suite

Epiphyse

26-09-2016 Hits:35367

L'épiphyse, appelée aussi glande pinéale est une petite glande endocrine qui se trouve entre les deux talamus au niveau du cerveau. Et tient son nom de sa forme qui...

Lire la suite

Abbaye de Tournus

16-09-2016 Hits:25232

La Crypte L'accès à la crypte se faisait primitivement par deux escaliers permettant un parcours processionnel à sens unique. Celui du sud ayant été muré, on n'accède plus actuellement que...

Lire la suite

Dalaï Lama Strasbourg

15-09-2016 Hits:488421

Sa Sainteté le Dalaï LAma sera présente les 17 et 18 Septembre à Strabourg. Il y donnera le dimanche l'initiation de Tchenrézig. Ces deux journées clotures une visite en France où...

Lire la suite

 

Réincarnation ou cycle des naissances ?


Quand une âme s'incarne t-elle ?


Combien avons-nous de vies ?


Peut-on connaître nos vies antérieures ?


Comment et quand l'âme décide t-elle de s'incarner ?


Comment l'âme quitte t'elle le corps et où va t-elle ?

La réincarnation ou cycle des naissances est une croyance ou certitude pour d'autres, qui nous est revenu par la religion Bouddhiste depuis les premiers voyages d'{tooltip}Alexandra David Niels {end-text} Alexandra David-Niels, exploratrice qui fut la première femme à se rendre à Lhassa en 1924, déguisée en mendiante. Pour en savoir plus cliquez ici{end-tooltip}au début du siècle mais surtout lorsque le Tibet, après l'invasion par les Chinois en 1958, s'est ouvert au monde avec l'exode des grands maîtres Tibétains (Rimpoche) en Occident.

Et même si cette croyance était oubliée dans notre société occidentale récente, elle a pour fondement toutes les grandes civilisations, (Egyptiennes, Grecs, Romaines....) et plus proches de nous comme les Cathares du Sud Ouest. Même si les pères de l'Eglise ne l'on pas enseignés, il faut savoir qu'au tout début elle faisait partie du dogme catholique et elle ne fut supprimée qu'en 537 lors du concile de Constantinople. Et elle ne fut jamais déclarée anathème, c'est-à-dire qu'on ne pouvait condamner ou excommunier une personne l'évoquant. Saint Augustin lui même s'est interrogé sur ce sujet.

Alors interrogeons nous tout simplement.... Pensez vous que l'énergie de création aux noms infinis (Dieu, Jéhovah, Allah, le grand architecte....), dans sa grandeur, qui nous a fait à son image, permettrait que, lorsqu'une âme n'est pas arrivée à raviver sa parcelle divine, qu'elle n'aurait pas la possibilité de revenir autant de fois qu'il le faudrait pour atteindre cette perfection qui est en elle ? Si ce n'étais pas le cas que penseriez de cette « justice » divine qui donnerait plus de chance à celui qui nait en France par rapport à celui qui nait dans un pays où la souffrance est son lot quotidien ?

 

 Réincarnation ou cycle des naissances ?


La réincarnation, elle est l'apanage des grands maîtres, des êtres éveillés, des saints hommes qui ont acquis cette possibilité de choisir et connaître de leur vivant, le moment et le lieu de leur retour dans un nouveau corps.
Ils prennent cette décision volontairement, puisqu'ils n'ont plus besoin de revenir sur Terre dans un corps, ayant trouvé la libération de leur âme, tout simplement pour aider les autres. Ils laissent alors des indications avant leur départ (ce fait est surtout vrai pour les Maitres Tibétains), et sauf accident, ils partent en pleine conscience et parfois même, en méditant.
Alors que pour les personnes qui n'ont pas atteint l'éveil, cette capacité de choisir cette incarnation ne peut exister. Le choix est dicté lorsque nous sommes de retour « là-haut ». Où notre âme a retrouvée toute sa splendeur, et le choix se fera en fonction des aspects de vie dans la matière qu'elle a encore à travailler et comprendre. Nous parlerons alors de cycle des naissances, qui montre qu'il y a une continuité dans notre évolution et qu'elle n'est pas stoppée par le départ d'un corps.

Petit rappel

Avant toute chose, il faut bien que chacun prenne conscience qu'il n'a qu'une seule vie en rapport avec son corps et son identité d'aujourd'hui. Et que cette enveloppe charnelle, il faut la préserver, la choyer et la respecter. Et surtout, n'oubliez pas qu'en aucun cas nous ne devons nous sentir responsables des actes perpétrés dans une autre de nos vie, dans un autre corps, même si l'âme en subit les conséquences (voir le karma), puisque elle, est permanence. Il ne faut donc, en aucune manière s'attacher, à ce qui a pu être fait de mal dans une autre vie. Il n'y a donc que peu d'intérêts à connaître nos vies passées si ce n'est un jeu et de la curiosité parfois dangereuse si l'on n'est pas prêt à entendre ce que nous avons été par l'intermédiaire de notre âme. Et le seul intérêt de retrouver des faits de vies antérieures, est de pouvoir comprendre pourquoi, sans raisons apparentes nous nous retrouvons confrontés dans cette vie présente à des difficultés particulières ou des interrogations (peurs, phobies, reconnaissance de lieux...) qui n'ont pas d'explications rationnelles. Et cela seul un thérapeute connaissant les limites à ne pas franchir peut vous guider. Le fait de ramener à la conscience ces expériences peut parfois être dangereux, car si la personne n'est pas prête ou n'a pas besoin pour sa compréhension de connaître certaines vies, cela peut revenir à libérer encore plus des peurs incontrôlées. La seule façon juste de pouvoir accéder à nos vies antérieures est de le faire seul, avec patience, et à ce moment ne vous seront livrées que les vies qui n'auront pas d'influences perturbantes sur votre cheminement.

De nos jours et parce que notre société offre très peu d'espoirs, de stabilité et de spiritualité à notre jeunesse de plus en plus d'adolescents prennent pour argent comptant l'aspect de la réincarnation. Et comme cet aspect ne fait pas parti du schéma éducatif occidental, qu'il est souvent expliqué superficiellement, certains pensent, que si leur vie ne leur convient pas, ils peuvent l'interrompre pour en recommencer une autre meilleure. Mais, il faut bien comprendre, que de mettre fin à sa vie obligera la personne à revenir et à travailler de nouveau les mêmes difficultés qui l'ont amenés à ce choix, tout en s'ajoutant du karma.
Alors pourquoi ne nous nous souvenons pas de nos vies antérieures. Même si j'ai répondu partiellement un peu plus haut, voici un petit rappel de ces raisons :

• La première est que si nous revenons c'est que nous avons des choses à travailler en relation avec des choses non comprises, des actes justes et d'autres moins, et qu'il nous faut redécouvrir ces faits par expériences dans cette vie présente et pas par rapport à une vie passée.
• La seconde est que l'homme est ainsi fait qu'il a tendance à chercher non pas la simplicité mais la facilité, et qu'il aurait tendance à vouloir éviter les écueils qu'il sait pourtant devoir traverser.
• Et dernière raison, imaginer par exemple Van Gogh revenant aujourd'hui, et qui connaitrait son identité, avec la frustration de sa vie de misère et le prix de ses tableaux aujourd'hui....

 Quand une âme s'incarne t-elle ?

A partir de la conception, l'âme va se retrouver à proximité de la maman. Puis tout au long de la grossesse, elle va s'infuser dans le corps qui va devenir son véhicule. Cette période se terminera au plus tôt dès que l'enfant sera viable et au plus tard, lors du premier inspir. Exceptionnellement, dans certains cas, l'âme pour aussi terminer le cycle de la vie précédente, en s'incarnant dans un nouveau né qui décèdera au moment de la naissance. Et ce fait est souvent en lien avec une mort violente dans la vie précédente, qui n'a pas permis à l'âme une libération dans la justesse.

 

 Combien avons-nous de vies ?

L'important n'est pas le nombre, car chacun de nous ayant un parcours différent, leur nombre est alors différent pour atteindre l'éveil ou la sainteté. De la même manière, personne ne peut affirmer comme on l'entend trop souvent, que cette vie est sa dernière. On peut savoir que l'éveil est proche, qu'en théorie, nous pouvons nous libérer dans cette vie, mais même les « vieilles âmes » ont un travail à faire, et souvent plus difficile que les autres (il est plus facile de ramasser les grosses pierres que de ramasser les grains de sable !!!). Alors jusqu'au dernier moment, il faut être vigilant. C'est aussi pour cette raison qu'il faut être très reconnaissant à ces êtres éveillés, qui ont décidés malgré tout de se réincarner pour aider leurs semblables. Car dès lors elles peuvent elle aussi perdre cet état d'être éveillé et être obligés de revenir pour se libérer du karma qu'elles se sont créés. C'est avant tout pour cette raison, que chez les Bouddhistes, les enfants réincarnés (Tulkous) sont très rapidement confiés à un monastère pour réveiller au plus vite leurs acquis et empêcher le karma familial de devenir trop lourd. De cette manière, l'âme n'est pas surchargée de difficultés et reçoit un enseignement plus tôt et en relation avec ses connaissances antérieures.

 

 Peut-on connaître nos vies antérieures ?

Oui cela est possible par un travail de régression, mais es ce vraiment utile ? La plupart du temps ce n'est que de la curiosité, n'oublions pas que c'est le moment présent qui est important et que si nous avons besoin de retrouver une vie passée, celle-ci viendra à nous puisqu'elle sera nécessaire pour comprendre une difficulté dans la vie présente et s'en libérer. Donc, si quelqu'un, par son potentiel, est capable seul de retoucher ses vies antérieures, cela ne pose aucun problème puisqu'il ne donnera qu'une importance limitée à ces mémoires et n'aura pas accès à ce qui doit lui être caché. Par contre s'il s'agit d'un thérapeute qui propose un travail de régression, assurer vous qu'il soit dans la capacité de vous aider, s'il vient à toucher une vie ou il a pu se passer des choses difficiles. Qu'il soit juste et qu'il ne cherche pas du sensationnel pour épater et vendre ses séances.

 

 Comment et quand l'âme décide t-elle de s'incarner ?

Lors du grand départ, il y a une phase de 40 jours (durée existant aussi dans la religion Chrétienne, même si la justification est un peu différente). De cette « analyse » résulte ou non la nécessité et le choix de vivre une nouvelle incarnation. Et en fonction des choses que l'âme devra travailler, elle choisi le moment, le lieu et ses parents. La complexité vient du fait qu'en théorie, l'âme doit avoir la possibilité d'atteindre l'éveil en une seule vie, d'où la difficulté et un temps parfois long pour s'incarner à nouveau. Rappelez vous que s'incarner est une grande chance mais aussi une grande souffrance pour l'âme qui perd sa pureté en reprenant un corps physique et son bagage.Mais rassurer vous, même si votre prochaine incarnation aura lieu dans 500 ans, dites vous que là haut, le temps n'existe pas de la même manière que dans la matière. Bien sûr en pratique il est plus que difficile d'atteindre l'éveil en une seule vie, car les événements extérieurs et toutes les tentations de céder à la facilité ne nous aident pas à progresser aussi vite que nous le souhaiterions.

 

 Comment l'âme quitte t-elle le corps et où va t-elle ?

Durant les jours précédant le départ, certaines phases se mettent en place. Elles ne sont pas forcement visibles dans la matière, mais plutôt sur un plan vibratoire et énergétique. Il est impossible de dire combien cette phase dure (elle peut parfois s'enclencher plusieurs semaines avant le départ).
Cette phase est en relation avec les 4 éléments. Le premier élément qui quitte le corps est l'élément Eau, ensuite se sont les éléments Terre et Feu, puis pour finir l'élément Air.
Cette phase se termine par le dernier inspir. Puis une autre phase qui dure trois jours commence, c'est le processus de dé corporation, où l'ensemble des corps subtils vont se libérer, les uns après les autres. Ce n'est que lorsque l'énergie des différents corps s'est éteinte (nos corps subtils ne sont pas permanents) que l'âme pourra se détacher de l'enveloppe physique en rompant la corde d'argent qui la reliait au corps physique. Dès ce moment l'âme est libre de rejoindre la lumière qui la guide vers le ciel. Mais l'âme peut aussi être retenue si la souffrance de ceux qui restent est trop importante. Donc n'oubliez pas que l'acceptation du départ d'un proche est très importante pour sa libération. De même les rituels, tel que l'enterrement ont un aspect très symbolique. Et très souvent, pour ceux qui peuvent le voir, le défunt vient faire un dernier petit tour pour voir ses proches avant de remonter accompagné d'un ange le plus souvent voir d'un archange d'où il vient, au royaume de l'éternité.