Donon

26-09-2016 Hits:26271

Un grand nombre de chemins et voies anciennes passent dans les environs immédiats du Donon, la plus forte concentration se trouvant au col entre les Donons, passage naturel ouest-est...

Lire la suite

Lac de la Maix

26-09-2016 Hits:18859

Histoire À l'époque celtique, le site fut probablement un lieu de culte et de pèlerinage. Au XIe siècle, un ermitage y fut fondé. En 1508, on construisit une chapelle, dite chapelle...

Lire la suite

Hypothalamus

26-09-2016 Hits:40962

  L'hypothalamus est une petite région située au cœur du cerveau, qui sert de pont entre le système nerveux autonome et le système endocrinien. Il est en effet impliqué dans...

Lire la suite

Epiphyse

26-09-2016 Hits:30694

L'épiphyse, appelée aussi glande pinéale est une petite glande endocrine qui se trouve entre les deux talamus au niveau du cerveau. Et tient son nom de sa forme qui...

Lire la suite

Abbaye de Tournus

16-09-2016 Hits:21609

La Crypte L'accès à la crypte se faisait primitivement par deux escaliers permettant un parcours processionnel à sens unique. Celui du sud ayant été muré, on n'accède plus actuellement que...

Lire la suite

Dalaï Lama Strasbourg

15-09-2016 Hits:420436

Sa Sainteté le Dalaï LAma sera présente les 17 et 18 Septembre à Strabourg. Il y donnera le dimanche l'initiation de Tchenrézig. Ces deux journées clotures une visite en France où...

Lire la suite

LES DIFFERENTS KARMAS

Nous évoquerons ici les 3 karmas principaux, qui reflètent l'ensemble de nos difficultés.

Le karma personnel

Le karma familial

Le karma collectif

Avant de commencer il est important de connaître le sens exact de ce mot sanscrit qui se traduit tout simplement par "Acte". Dès lors il est simple de comprendre sa signification, bien loin des discours que certains tiennent pour impressionner.

Le karma nous vient de la religion Bouddhiste, qui le rattache au cycle des renaissances.

Le karma est donc notre bagage qui correspond à un "livre" où toutes nos actions que nous réalisons durant notre vie (et nos vies) sont inscrites pour que, au moment de la fin de chaque cycle de Vie, nous ayons la possibilité, une fois de retour "là-haut" (nous pouvons lui donner le nom que nous souhaitons, le ciel, le paradis...), de pouvoir faire "le point" de nos actions, par rapport a ce que nous devions vivre dans notre vie. Durant 40 jours environs (à rapprocher des 40 jours de deuil dans l’Église Catholique), notre âme analyse donc l'ensemble de nos faits (on pourrait aussi comparer cette période à la pesée de l'âme chez les anciens Égyptiens). Et c'est de cette analyse que viendra le choix et la nécessité de revenir ou non sur Terre pour parfaire notre "éducation".

Ce qui veut dire qu'à chaque fois que nous effectuons une action, celle ci est inscrite dans notre karma, en plus ou en moins. Et c'est grâce à la mémorisation de nos actions passées que nous aurons tendance à nous retrouver de manière inconsciente face à des événements ou poussé à faire des choix que nous ne souhaitons pas vraiment. Tous simplement pour pouvoir nous libérer de ce bagage encombrant. Et ce souvent avec de la frustration et de la colère tout simplement parce que ayant déjà été confronté à tel ou tel chose, nous ne comprenons pas pourquoi elles reviennent encore.

Prenons l'exemple de quelqu'un qui dans son karma, doit comprendre ce qu'est l'abandon, parce qu'il a vécu cette situation dans une autre vie, et qu'elle lui a amené une souffrance, son chemin de vie va alors l'amener à réagir par rapport à des situations identiques. Il va travailler sa peur, et lorsqu'il aura passé et compris les difficultés de sa vie en rapport avec sa problématique, il pourra se libérer de cet aspect. Par contre les expériences ne sont pas à chaque fois en tout point identiques, si ce karma était en relation avec un abandon qu'il aurait provoqué dans une autre vie, il ne sera pas forcément confronté à son propre abandon. il ne faut pas comme beaucoup le pense restreindre la notion de karma à actions mauvaises et bonnes actions ou une punition que l'on doit subir, c'est surtout un ensemble des choses que nous avons à comprendre et à expérimenter. Nous ne sommes pas sur Terre pour souffrir (c'est nous qui provoquons notre propre souffrance, en refusant de vivre nos émotions simplement), même si c'est malheureusement ce qui nous fait le plus réagir. N'oublions pas que nous sommes là pour grandir en force et en sagesse. Ceci est différent de la position de l'Eglise qui durant très longtemps a dit que "Dès que vous naissez, vous êtes des pêcheurs", ce que n'a jamais dit le Christ, puisqu'en parlant de la pureté des enfants, il voulait nous faire comprendre que nous sommes, certes loin d'être parfait, mais avons toute la capacité à le devenir et que nous avons tous une parcelle divine en nous.

Le karma ne contient donc pas la liste de nos mauvaises actions, mais de ce que nous n'avons pas compris. C'est en étant dans la réaction, que nous transformons une situation qui doit nous libérez d'un aspect karmique, en "calvaire", c'est notre mental qui déforme notre ressenti.

C'est Elisabeth Kübler Ross, qui en parlant du karma, et prenant l'exemple d'Hitler disait : "Pour que Hitler puisse se libérer de son karma en une seule vie, s'il revenait aujourd'hui, il faudrait qu'il découvre un vaccin contre le Sida". Ce qui nous montre que toute action même mauvaise ne se rachète pas obligatoirement par une souffrance identique à celle que l'on a pu faire vivre, sinon, la Terre ne serait plus que chaos. Bien sur, quelqu'un qui s'obstinerait dans une voie opposée à celle qui l’amène à revenir s’incarner, se retrouvera confronté à des difficultés qui lui amèneront des souffrances, mais parce que il aura fait ce choix. Et on peut aussi imaginer qu’une personne qui a tous les outils pour se libérer de son karma et utilisant son potentiel à mauvais escient, se retrouvera dans une vie suivante avec moins de facilités pour avancer sur son Chemin de Vie.

Par contre il ne faut pas croire que notre Karma est quelque chose qui ressemble à une roue qui ne peut revenir en arrière. Tout ce que nous avons compris auparavant, nous pouvons à nouveau y être confronté et nous recréer du Karma (il est normalement plus facile d'éviter le piège d'une situation déjà comprise par le passé, c'est ce que nous pourrons appeler la vigilance de l'âme).

Le karma personnel

Il est en relation avec notre chemin de Vie et est rattaché directement à notre âme.

Nous le conservons d’une vie à l’autre et c’est le « baromètre » de notre avancée vers l’éveil ou la sainteté (lorsque nous repartons là haut, notre karma est « rangé » dans une valise et notre âme retrouve sa pureté tout en ayant conscience du chemin qui lui reste à parcourir).

Il faut le prendre comme un vecteur qui nous aide à avancer en expérimentant ce qui nous permettra de grandir. C’est là qu’intervient le choix de l’incarnation, l’âme qui choisit (puisqu’elle est pure lorsque nous sommes là haut), le moment, le lieu et la famille qui va l’accueillir. Ceci dans l'unique but d’expérimenter.

Le karma familial

Celui-ci n’est pas à mettre directement en relation avec notre chemin de vie, mais il est un facteur qui se rajoute à ce que l’on doit vivre. Bien sûr, comme l’âme choisi son incarnation, le karma familial est là aussi pour nous faire avancer. La difficulté avec celui-ci est qu’il est en relation avec les nœuds et secrets familiaux qui peuvent être transmis depuis plusieurs générations par nos aïeuls. C’est là, la grande difficulté, puisque le fait de recevoir ce karma, souvent par l’intermédiaire de l’éducation, fait qu’il nous est souvent difficile de nous en séparer, puisqu’il fait parti de ce que nous pensons être des valeurs éducatives justes. Lorsque nous connaissons cet état de fait, c’est à nous soit en tant que parent de ne pas transmettre ce que nous ont inculqué nos parents sans nous poser la question de savoir, si cela est juste ; et peut être de nous limiter à transmettre en premier lieu des règles du respect de soi même et de l’autre. Et lorsque ces règles sont posées, un grand pas vers l’Amour de soi et de son prochain est franchi. Et en tant qu’adulte, nous interroger sur la justesse de l’éducation que nous ont transmises nos parents, en nous posant la question de savoir, si cette éducation est juste encore aujourd’hui pour nous.

De cette manière nous utiliserons ce karma familial comme catalyseur de nos difficultés. Et surtout prenez bien conscience que le plus grand poison de ce karma familial, se sont les secrets de familles qui doivent être brisés avant d'être oubliés. Même si la transmission n'est pas verbale, elle se fait tout de même, et dans certain cas, lorsque celui ci est pesant, lors de la 7ème génération suivant ce secret on trouve souvent un enfant naissant, porteur de ce secret pour le libérer, mais avec des conséquences très importantes pour lui.

Le karma collectif

Il englobe un ensemble de personnes, une ville, un pays, et au maximum pour nous l’ensemble des habitants de notre planète. Cela veut tout simplement dire que nous recevons, en fonction de l’endroit de notre naissance, et de l’endroit ou nous vivons un karma en relation avec ce qui s’est passé dans ce lieu. Observer le comportement des habitants d'une ville et vous découvrirez des mimétismes. On retrouvera les mêmes au sein d’une région, d’un pays…